• Galerie Terre et Métal - Marion Voisin - Raku
  • Galerie Terre et Métal - Marion Voisin - Raku
  • Galerie Terre et Métal - Marion Voisin - Raku
  • Galerie Terre et Métal - Marion Voisin - Céramiqueku
  • Galerie Terre et Métal - Marion Voisin - Céramique
  • Galerie Terre et Métal - Marion Voisin - Céramique

La technique du RAKU

RAKU ou « le bonheur dans le hasard »



Le raku est une technique de cuisson japonaise datant du 16 ème siècle, utilisée autrefois lors de la cérémonie du thé dont le rituel était étroitement lié à la philosophie zen.

cuisson marion voisin

Le procédé propre au raku est caractérisé par une cuisson soumettant les objets à de brusques changements de température (choc thermique). Après avoir été cuites une première fois afin d'achever le processus de séchage, les pièces peuvent être émaillées et sont replacées dans le four pour la deuxième cuisson.



Aux environs de 900°C, il va falloir intervenir et retirer chaque pièces  du four, pour la placer dans un bain de sciure (ou autres matériaux d'enfumage) dans des récipients hermétiques.

Au contact avec les pièces incandescentes, la matière organique s'enflamme et dégage beaucoup de fûmée et de carbone qui va noircir les parties du pot non émaillées. Quant à l'émail, à cette étape, il a chuté en température et au contact de l'air, il se solidifie et craquelle.

Ce n'est qu'après un nettoyage minutieux que l'on découvre enfin la pièce.

Ceci n'est qu'une infime approche de la « technique » du raku qui englobe de nombreux autres procédés  ainsi que de riches expériences.